top of page

Partager le plaisir de lire avec son enfant !

Vous avez lu notre article de blogue Les livres, pourquoi les orthophonistes en parlent-elles tant? et vous aimeriez en apprendre plus sur comment implanter une expérience de lecture positive pour votre enfant ? Vous êtes à la bonne place ! Cet article de blogue a pour but de démystifier comment il est possible de créer une ambiance disposant l’enfant à la lecture, comment choisir différents moyens pour exposer l’enfant à la lecture et comment rendre le tout créatif pour que la lecture soit autant (sinon plus !) attrayante pour le parent que pour l’enfant. 



Maman et enfant qui découvrent le plaisir de lire


Créer une ambiance


Tout d’abord, il est pertinent de mentionner que les livres peuvent se trouver PARTOUT dans la maison, mais surtout, on veut les mettre à la vue et à la disposition des enfants pour que cet objet fasse partie du décor naturel de la maison. D’ailleurs, ce concept est davantage abordé dans l’article de blogue Mieux comprendre et favoriser l’éveil à l’écrit. Cependant, il peut être bien de créer des environnements, ou des ambiances, différents pour favoriser le plaisir de lire et un moment positif en lien avec la lecture. 


  • Faites une tente avec des couvertures à l’aide de votre enfant pour créer un effet de bulle. Vous pouvez tout aussi bien vous installer dans une tente (ou un tipi).

  • Tamisez les lumières, tout en laissant assez de lumière pour permettre une lecture adéquate. Vous pouvez aussi opter pour une lampe de poche, ou même une lampe frontale, pour adopter une autre ambiance. 

  • Laissez planer une petite musique douce en arrière-plan. Cela permet à l’enfant de bénéficier d’une expérience de lecture encore plus sensorielle.  

  • Éliminez le plus possible tous les distracteurs de l’environnement pour favoriser l’attention de l’enfant et la création d’un petit cocon avec ce dernier. D’ailleurs, vous pouvez aussi lire l’article de blogue Astuces pour favoriser l'attention des enfants pour en apprendre davantage, entre autres, sur l’importance de diminuer les distracteurs.

  • Créez une ambiance de partage et non d’interrogatoire. En effet, il est préférable que le parent commente l’histoire et les images tout en exposant son raisonnement interne sans qu’il ne pose trop de questions à l’enfant, au risque qu’il ne se sente pas compétent s’il ne connaît pas la réponse. Par exemple, vous pouvez dire : « Regarde ! Je pense que le chien est triste, parce que les autres chiens ne veulent pas jouer avec lui… Je serais triste moi aussi si mes amis ne voulaient pas jouer avec moi… » plutôt que : « Comment il se sent le chien ?, Pourquoi le chien est triste ? ».


Choisir différents médiums


Longtemps, la fausse croyance que la lecture doit être « pratiquée » à la table, avec un certain type de livre, a été véhiculée. Aujourd’hui, les professionnels tentent de démocratiser la lecture en la rendant disponible au quotidien (ex.: lire un menu de restaurant, une recette, une affiche au centre commercial, une pancarte routière, le dos de la boîte de céréales !), mais aussi, en offrant divers médiums pour l’effectuer.


Effectivement, bien que le premier réflexe lorsqu’on parle de lecture soit de penser à un livre « format papier » (et que c’est celui à privilégier !), d’autres moyens sont à votre disposition pour varier, de temps à autres, l’offre de lecture : 


  • Par exemple, il suffit d’aller sur la plateforme connue Youtube et d’y faire une recherche contenant le titre d’un livre que l’on cherche, ou tout simplement « album jeunesse » ou « lecture » pour y trouver une mine d’or de vidéos !

  • De plus, il est possible de se rendre sur le site internet de certains auteurs, ou de certains éditeurs, pour trouver des exemplaires électroniques de certains de leurs bouquins. 

  • Aussi, il existe maintenant une tonne d’applications, peu importe votre système d’exploitation, dans lesquelles vous trouverez des lectures audio de livres ou même des lectures imagées.


Bien évidemment, en faisant des recherches un peu plus poussées, il est possible de trouver 1000 et une autre possibilité de trouver d’autres médiums pour la lecture que le classique livre en « format papier ». Bien évidemment, cette version du livre reste pertinente, car elle est rattachée à plusieurs bénéfices et plusieurs bons souvenirs pour ceux qui ont eu la chance d’en profiter ! Il ne faut jamais oublier que le temps d’écran devrait être limité avec les enfants. Pour prendre une décision éclairée en lien avec les médiums à choisir, tout en gardant un équilibre dans ces choix, nous vous invitons à consulter l’article de blogue s’intitulant Est-ce que l'exposition aux écrans aura un impact sur le développement langagier de mon enfant ? et Comment jongler avec les écrans et les enfants ?


Faire preuve de créativité pour développer le plaisir de lire


Maintenant, voici quelques idées en rafale pour rendre le moment de lecture avec votre enfant  des plus agréables : 

  • Pourquoi ne pas utiliser un album sans texte pour créer sa propre histoire ? 

  • Pourquoi ne pas décrire ce qu’on voit sur les images plutôt que de lire toujours le texte écrit dans le bouquin ? 

  • Pourquoi ne pas lire avec une loupe, comme le ferait un détective ? 

  • Pourquoi ne pas échanger un livre qu’on ne lit plus dans un « croque-livre » ? Ceci ressemble à une petite bibliothèque qui se trouve habituellement sur un site de la ville (ex.: parc). Le principe est que tu dois déposer un livre si tu veux en prendre un gratuitement. D’ailleurs, vous pouvez trouver les croque-livres à l’adresse suivante : https://croquelivres.ca/  

  • Pourquoi ne pas aller faire une chasse aux trésors dans la bibliothèque ? On doit trouver 5 livres rouges, 7 livres qui parlent des chiens et 2 livres qui sont plus longs que son avant-bras ! Cela incite à prendre des livres que nous n’aurions pas osé prendre de prime abord. 

  • Pourquoi ne pas jouer à la tag-lecture ? L’enfant lit et il doit « taguer » son frère/sa sœur pour qu’il poursuivre la lecture. C’est intéressant, car on doit rester attentif !

  • Pourquoi ne pas faire une lecture pop-corn ? On s'installe avec son livre et son bol de popcorn et, à chaque fois qu’il y a un point (point qui termine une phrase, point sur la lettre « i » , etc.) on mange un pop-corn. 

  • Pourquoi ne pas donner de drôles de voix aux personnages et enregistrer sa lecture ? 

  • Pourquoi ne pas dessiner l’histoire que l’on vient de lire à notre façon ? 

  • Pourquoi ne pas se déguiser comme les personnages de notre histoire ? 

  • Pourquoi ne pas trouver des mots qui riment avec ceux écrits dans l’histoire ? D’ailleurs, la conscience de la rime est une habileté inscrite dans la conscience phonologique. Nos orthophonistes vous parlent de ce que c’est dans l’article de blogue s’intitulant L’ABC de la conscience phonologique


Malgré tous vos efforts pour varier vos lectures et les rendre plus créatives, il est possible que vous constatiez que votre enfant souhaite toujours relire le même livre, encore et encore. Sachez que ce n’est pas parce qu’il n’apprécie pas vos efforts. La raison est beaucoup plus simple. Votre enfant aime relire la même histoire, parce qu’il la connaît par cœur et vit un sentiment de compétence chaque fois que cette histoire lui est racontée. Il connaît les répliques de certains personnages, peut anticiper la suite de l’histoire, connaît la définition de mots qui étaient auparavant nouveaux ! Ce sentiment de compétence le motive à vouloir recommencer ! D’où l’importance de permettre à votre enfant de se sentir « bon » quand vous lui lisez une histoire, c’est ce qui stimulera son intérêt pour les livres ! 


Voilà ! Vous avez maintenant davantage d’idées afin de créer une ambiance intéressante lors de la lecture, de choisir différents types de livres et comment sortir des sentiers battus lors de ce moment de la journée. N’oubliez pas, le que l’important est que vous devez rester authentique et que vous devez avoir du plaisir en tout temps, sans quoi votre enfant le ressentira. En espérant que cela donne à votre enfant, et à vous, le plaisir de la lecture que partagent les professionnelles de la Clinique ORpair.



Aurélie Lafontaine, éd. sp., B. Éd., candidate à la maîtrise en orthophonie

Article écrit par : Aurélie Lafontaine, éd. sp., B. Éd., candidate à la maîtrise en orthophonie en collaboration avec Valérie Thivierge, orthophoniste et Alex Ann Setlakwe, orthophoniste. 


Inspiration provenant du podcast de Grandir Ensemble, intitulé « La lecture », du webinaire de l’Institut des troubles d’apprentissages « Mousser l'intérêt de votre enfant pour la lecture et l'écriture » & de la formation « La lecture interactive enrichie : lire des histoires au préscolaire pour préparer efficacement tous les élèves à lire et à écrire au primaire » de Pascal Lefebvre


235 vues0 commentaire

Comments


bottom of page