Les livres, pourquoi les orthophonistes en parlent-elles tant?


Les livres sont appréciés des orthophonistes pour une multitude de raisons, mais surtout, car ils permettent une bonne stimulation du langage chez les tout petits,comme les plus vieux. En effet, les orthophonistes vous affirmeront que l’on peut travailler la compréhension des questions, le vocabulaire réceptif et expressif, la compréhension des concepts langagiers abstraits, la compréhension des phrases à l’oral et à l’écrit, les préalables à l’écrit, l’intérêt aux images et à l’écrit et encore plusieurs autres habiletés communicationnelles comme la compréhension des émotions, la capacité à effectuer des inférences, des prédictions ainsi que les habiletés discursives. Eh oui, tout cela à partir d’un simple livre pour enfant trouvé dans votre bibliothèque! Certains livres vont également permettre d’aborder de nouvelles situations jugées comme pouvant créer des peurs ou des comportements chez votre enfant ou encore des aspects de l’autonomie!

Les livres sont donc une source riche de stimulation langagière, mais comment les utiliser? La lecture partagée et enrichie, que l’on peut décrire comme une lecture interactive et répétitive, s’avère être une méthode totalement indiquée. Cette forme de lecture consiste à raconter et discuter avec l’enfant plutôt que de s’en tenir à la lecture à voix haute du texte qui se retrouve sur les pages du livre (Archambault et al., 2013).


Elle sous-tend également l’augmentation graduelle de la participation de l’enfant en y ajoutant des commentaires et des questions dans un but de stimuler sa compréhension et sa réflexion (Archambault et al., 2013). 

Pour effectuer de la lecture partagée et enrichie, il vous faut tout d’abord : 1. Choisir un livre qui peut intéresser votre enfant 2. Préparer des questions qui pourront lui être adressées au cours de la lecture 3. Sélectionner de nouveaux mots de vocabulaire qui pourront lui être appris. - Il est également important de créer un environnement favorable à la lecture pour que l’enfant puisse y maintenir son attention (Fleury, 2015). Vous pouvez ensuite : 4. Regarder la page couverture du livre avec votre enfant et en parler. De quoi ce livre va-t-il nous parler? Que crois-tu qu’il va arriver dans ce livre?

- Vous êtes ensuite rendus à la lecture. 5. Pourquoi se limiter à ce qu’il y a d’écrit quand vous pouvez y ajouter votre intonation, faire des commentaires et poser des questions qui demandent des élaborations à votre enfant?

- Lorsque vous avez terminé la lecture, 6. Prendre le temps de faire un retour avec votre enfant et de réviser les mots de vocabulaire nouvellement appris. 7. Réaliser des activités de bricolage ou autres activités de réinvestissement pour poursuivre l’apprentissage des nouveaux mots de vocabulaire.

- Vous êtes ensuite prêts à reprendre la lecture de ce même livre en y augmentant la participation de votre enfant.


Cette méthode de lecture, qui encourage la participation active de l’enfant dans une situation de communication, est un moment privilégié entre l’enfant et son parent. On a déjà vu des enfants demander d’écouter le même film à répétition. Pourquoi ne pas faire la même chose avec les livres? La lecture partagée et enrichie gagne à être intégrée à la routine. En ce sens, la routine de lecture permettra d’établir une constance dans votre horaire qui permettra à certains enfants de mieux participer à cet échange communicatif (Fleury, 2015). 

Vous me direz : « Oui, mais mon enfant a seulement 4 ans, il ne sait pas encore lire. Il ne pourra pas participer avec moi à la lecture? ». Au contraire, votre enfant y développera ses préalables à la lecture et à l’écriture comme faire la différence entre les images et les lettres ou encore identifier les mots sur une page. Il pourra également répondre à vos questions en s’inspirant des illustrations.


Vous me direz : « Oui, mais mon enfant est trop jeune pour s’intéresser à un livre. ». Sachez qu’il existe des livres de thèmes, grosseur, grandeur, textures variés, des livres pour le bain, des livres que l’on peut plier ainsi que des livres interactifs comme les livres musicaux ou qui comprennent des objets à manipuler. Chacun peut donc y trouver ses intérêts!

Gardez en tête, que peu importe la situation, la lecture partagée et enrichie peut s’appliquer, mais elle doit toutefois être adaptée! En effet, vous pouvez adapter, selon l’âge de l’enfant et son niveau de développement, le type de livre, ses matériaux (mou, rigide, carton, etc.), vos questions et commentaires et le temps de l’activité.



Article écrit par: Mylène Bourque, M.P.O., orthophoniste et blogueuse ORpair
















Références Archambault, M. C., Maxès-Foumier, C. et Desmarais, C. (2013). Comment utiliser les livres pour stimuler la compréhension du langage chez les enfants de 3 à 6 ans. Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ). https://www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca/sites/default/files/comment_utiliser_livres_enfants_comprehension_langage.pdf

Fleury, P. V. (2015). Engaging Children With Autism in Shared Book Reading: Strategies for Parents. Young Exceptional Children, 18(1), 3-16. DOI: 10.1177/1096250613505098













152 vues

CONTACT

CONTACT

RÉGION DE THETFORD 

922, boul. Frontenac Est, Bureau 201,

Thetford Mines QC G6G 6H1 

 

T. 418 335-3746 ou 418 998-6251

F. 418 338-3746

 

RIVE-SUD DE QUÉBEC

1375, boul. Guillaume-Couture

Lévis, QC G6W 0P3

T. 418 998-6251

CLINIQUE VIRTUELLE EN MONTÉRÉGIE

T. 418 998-6251

COURRIEL

©2019 Clinique ORpair inc.  | Tous droits réservés 

icon_linkedin.png
icon_instagram.png
icon_facebook.png