Donner des responsabilités aux enfants : pourquoi, quand et comment ?


Quel est l’apport des responsabilités dans une bonne routine familiale ?


Beaucoup de parents se sentent débordés dans leurs rôles et responsabilités : le travail, l’école, la garderie, les routines, les repas, les déplacements, etc. Est-ce votre cas ? Vous n’êtes pas seuls. Il s’avère qu’il y a plus d’un parent qui se retrouve dans cette situation. Saviez-vous que quelques petits trucs peuvent être implantés au quotidien pour alléger la vie de famille? Ici, il est question de l’apport des responsabilités au sein d’un système familial. Vous verrez, les bénéfices sont multiples : diminution de la charge mentale des parents ou encore développement de l’autonomie des enfants et encore plus ! En espérant que cet article vous donne des idées pour organiser votre quotidien avec vos trésors !



Est-ce que votre quotidien de parent est épuisant ?


Imaginez-vous après une grosse journée de travail. Vous arrivez à la maison à 17h00. Le souper n’est pas prêt, les devoirs sont à compléter, la routine du soir est à faire… Ouf ! Tout cela peut sembler une grosse montagne.


Jusqu’ici, nous n’avons pas encore parlé de votre petit dernier qui va peut-être décider de faire une crise et votre plus grand qui refusera de manger ses brocolis ce soir.


Rassurez-vous, cette image représente la réalité de plusieurs familles… pas seulement la vôtre.


Le fait de donner des responsabilités aux enfants peut s’avérer une bonne voie pour l’établissement d’un environnement familial de qualité. Vous verrez comment amorcer l’implantation d’un système de responsabilités, comment identifier des responsabilités convenables aux enfants et comment cette façon de faire pourra vous être bénéfique.


Il faut tout de même garder en tête qu’il ne faut pas tomber dans un gros piège : les menaces. En effet, il ne faudra pas se servir du fait qu’un enfant ne réalise pas sa responsabilité pour lui dire qu’il n’aura pas le droit à son dessert ce soir. Cela va à l’encontre d’une parentalité positive.


Comment implanter une routine de responsabilités ?


Tout d’abord, il faut se rappeler l’objectif derrière le fait de donner des responsabilités aux enfants : on veut alléger le quotidien. Ainsi, tout au long du processus, il est important de garder en tête de valoriser les efforts de l’enfant. De ce fait, il est important d’attribuer graduellement des responsabilités à votre enfant pour que celui-ci ne se sente pas submergé par le tout. Voici deux astuces pour les intégrer en douceur dans votre quotidien :

  • Un petit truc pour commencer l’implantation d’un système de responsabilités est de choisir astucieusement la façon de les présenter aux enfants. En effet, l’enfant sera plus enclin à vous aider si vous lui donnez une mission ou un défi, deux termes à connotation positive.

  • De plus, un autre moyen de faciliter la mise en place des responsabilités au sein du système familial est, comme vous l’aurez deviné, de mettre un support visuel à la disposition de tous (pour plus d’informations sur les avantages d'une routine visuelle, vous pouvez vous référer au dernier article de blogue intitulé «Quelle est l’importance des pictogrammes dans une routine ?»). Ainsi, chaque personne aura un rappel visuel des tâches qu'il a à effectuer pendant la semaine. Cela évite que maman et papa répètent et que le système de responsabilités devienne négativement perçu au sein de la famille.

Comment choisir les responsabilités à donner à mon enfant ?


Il est important de garder à l’esprit qu’on ne veut pas attribuer trop de tâches à l’enfant. Comme le dit si bien Pauline Kergomard, «le jeu, c’est le travail de l’enfant, c’est son métier, c’est sa vie» (Kergomard, 2009). Ainsi, il faut garder en tête que l’enfant reste un enfant aussi simple que cela puisse paraître.


De plus, il ne faut pas perdre de vue l’âge de l’enfant. Par exemple, un enfant âgé de trois ans peut avoir comme tâche de ranger ses jouets et d’essuyer son napperon après son repas alors qu’un enfant âgé de cinq ans pourrait être responsable de faire couler son bain après l’avoir pris ou de donner de la nourriture à son animal de compagnie.


Le principe est que plus l’enfant vieillit, plus on peut lui donner des tâches complexes à faire. On peut aussi augmenter le nombre de responsabilités attribuées tout en gardant en tête, encore une fois, qu’un enfant est un enfant! Pour favoriser un maximum de collaboration, offrez le choix entre deux tâches à votre enfant, celui-ci sentira qu’il a pris une décision. De plus, allez-y avec les intérêts de l’enfant, ce dernier sera donc plus enclin à faire la tâche.


Quels sont les bénéfices d’un système de responsabilités ?


Plusieurs bénéfices ont déjà été soulevés. Par exemple, du côté du parent, ce dernier se sentira moins débordé suite au fait qu’il délègue une ou des tâches à son enfant. Du côté de l’enfant, celui-ci verra son sentiment de compétence augmenté.


Saviez-vous que le sentiment de compétence est une composante fondamentale de l’estime de soi (Papalia et Martorell, 2018) ? Ainsi, on peut déduire que donner des responsabilités à son enfant favorise son estime de soi. Voici ici comment faire d’une pierre deux coups !


Les bénéfices nommés ne sont pas exhaustifs bien évidemment, mais nous sommes tout de même en mesure de voir que les bénéfices peuvent être grands si le système de responsabilités est bien implanté.

Brièvement, le système de responsabilités bien implanté et adéquat selon le développement de l'enfant peut amener plusieurs bénéfices au quotidien.


Oserez-vous l’essayer ?





Article écrit par : Aurélie Lafontaine, éd. spéc., étudiante au baccalauréat en psychoéducation


Références :

Kergomard, P. (2009). La leçon de choses. Enfances & Psy, 2(2), 130-133. https://doi.org/10.3917/ep.043.0130


Papalia, D. E., Martorell, G. (2018). Psychologique du développement de l’enfant (9e édition). Chenelière Éducation.


117 vues0 commentaire