top of page

Le changement d’heure : une affaire qui se planifie vraiment ?

Dernière mise à jour : 6 mars

Aaaah le changement d’heure… Moment de l’année lors duquel les parents sont souvent découragés par les répercussions qu’il peut avoir sur le sommeil et les émotions de leurs enfants. Aussi, moment lors duquel les parents se disent qu’ils perdent une heure de sommeil peu importe le changement d’heure, car leurs enfants ne s'adaptent pas si facilement à ce changement.


Dans cet article de blogue, il sera question d’un petit truc pour se rappeler si on avance ou on recule l’heure, d’où en est la science avec ces propositions lors de ce moment de l’année, des liens possibles avec la régulation des émotions ainsi que d’une pratique gagnante à garder lors de ce moment de l’année.


Enfant qui pointe une horloge

Tout d’abord, commençons avec un petit truc anodin pour se démêler un peu. Vous vous demandez toujours si on avance ou si on recule l’heure ? Le changement d’heure automnale se fait pratiquement toujours au mois de novembre. On peut donc se souvenir qu’au mois de novembRE on REcule l’heure (et donc, nous « gagnerons » une heure de sommeil par le fait même) ! Techniquement… même si, en réalité, ce n’est pas toujours comme ça que ça se produit !


Qu'en dit la science ?


De manière logique, Il est possible de constater que le changement d’heure amène aussi son lot de perturbations dans la routine de sommeil des petits comme des grands ! Pour adoucir les perturbations au niveau du sommeil que le changement d’heure peut apporter, plusieurs conseils différents se retrouvent sur le net. Par exemple, certains conseillent de faire une modification graduelle de l'heure du coucher ; par exemple en couchant l'enfant (ou le parent !) 5 minutes plus tard que son heure habituelle, chaque soir, pendant environ 12 jours.


Cependant, la science semble dire que cette méthode ne serait pas aussi efficace qu’elle le laisse présager. En effet, celle-ci ne tient pas compte de plusieurs mécanismes, dont notre petite horloge interne. Voici ce que Dre Katia Gagnon, neuropsychologue et psychologue a à dire à ce sujet : « Cette horloge se synchronise chaque jour lorsque l’on se lève et que l’on s’expose à la lumière. Au bout de quelques jours, on se réveille spontanément à l’heure à laquelle nous sommes habitués de nous lever [...]. Donc, ce qui prédit l’heure du lever, c’est l’heure du lever les jours précédant le changement d’heure, et non l’heure du coucher. C’est en raison de ce mécanisme que lorsqu’on couche nos enfants plus tard, ils se lèvent pareil à la même heure ». Ainsi, cet énoncé vient minimiser le potentiel de la fameuse technique préalablement répandue. D’ailleurs voici un article de blogue qui témoigne de l’importance du sommeil.


Quel est l’impact du sommeil sur la régulation des émotions ?


D’un autre côté, ce changement dans l’heure du coucher peut effectivement amener certains défis au niveau de la régulation des émotions. D’ailleurs, plusieurs articles de blogue traitent de ce sujet plus qu’important dans le quotidien. Les voicis :


Il est nécessaire de se rappeler que ce moment de l’année peut être plus difficile à traverser, mais que grâce au système de régulation interne, une stabilité sera retrouvée, tôt ou tard ! Rappelez-vous, vous aviez peut-être l’impression que vous ne passeriez pas au travers du dernier changement d’heure, mais, si vous lisez cet article, c’est que vous êtes passé(e) au travers ! Ce sera la même chose cette fois-ci. 


Quel est l’élément à ne pas négliger ?


Une autre notion importante à se rappeler est qu’il ne faut pas pour autant changer la routine du soir de vos enfants. En effet, déjà qu’il y aura un changement naturel, il est important de garder le cadre constant et cohérent en lien avec la routine. D’ailleurs, voici aussi deux articles de blogue concernant la routine :


Avec toutes ces informations que vous détenez maintenant sur ce que la science nomme sur le changement d’heure, il ne me reste qu’à vous souhaiter que ce changement se produise le plus en douceur possible.


Aurélie Lafontaine éducatrice spécialisée

Article écrit par : Aurélie Lafontaine, éd. sp., B. Éd., candidate à la maîtrise en orthophonie


Source


Gagnon, K. (s.d.). Reculer l’heure du coucher des enfants pour retourner à l’heure normale ne fonctionne pas toujours. https://www.drekatiagagnon.com/post/reculer-l-heure-du-coucher-des-enfants-pour-retourner-%C3%A0-l-heure-normale-ne-fonctionne-pas-toujours (Page consultée le 6 mars 2024).

314 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page