La corégulation pour accompagner votre enfant dans ses émotions et ses comportements

Votre enfant fait des crises plusieurs fois par jour ? Il fait des crises intenses lors du retour à la maison ? Vous vous sentez au dépourvu pour accompagner votre enfant dans ce processus émotionnel intense ? Cet article DÉCULPABILISANT est fait pour vous. Il vous rappelle la base, soit celle d’être en CONNEXION avec son enfant pour qu’il se sente écouté et accompagné dans sa tempête d’émotions.


Qu’est-ce que la corégulation ?


Tout d’abord, définissons le terme « corégulation ». Celui-ci est défini par une action qui est orchestrée par deux personnes qui influencent alors chacune le processus. En d’autres mots, on peut voir la corégulation comme la connexion que l’on a avec notre enfant. Sans connexion, même les meilleures techniques éducatives n’auront pas autant d’effet positif sur le développement de l’enfant.


Comment faire ?


Ainsi, cela m’amène à vous dire de vous DÉCULPABILISER si vous ne savez plus par où commencer pour intervenir avec votre jeune. Pensez au lien que vous avez avec lui. Soyez bienveillants dans vos interventions pour qu’elles aient du pouvoir. Comment faire pour être bienveillant ? Il faut penser à l’expression « Une main de fer dans un gant de velours ». Votre enfant a besoin que vous soyez à l’écoute de ce qu’il vit dans sa crise émotionnelle, mais que vous soyez encadrants pour qu’il se sente en sécurité. Le truc pour y arriver : faire preuve de CONSTANCE et de COHÉRENCE.


Quels sont les bénéfices ?


Il est prouvé par les dernières recherches que les enfants bénéficiant d’une bonne corégulation avec leur(s) parent(s) développent de MEILLEURS PROCESSUS DE RÉGULATION DES ÉMOTIONS avec le temps contrairement aux enfants qui vivent dans un milieu plus punitif, coercitif et négatif. Une autre donnée intéressante est que cette corégulation peut amener l’enfant à développer des STRATÉGIES ADAPTATIVES pouvant lui servir tout au long de sa vie. Cela aurait aussi des impacts positifs dans leurs RELATIONS SOCIALES et sur leur PERSÉVÉRANCE en général.


Bonne nouvelle ! Il n’est jamais trop tard pour adopter une posture bienveillante et de corégulation avec son enfant. Même si le vôtre est rendu un adolescent, il peut être fort pertinent d’essayer cette façon d’être en relation avec lui. Si vous désirez aller plus loin dans votre lecture sur le thème de la gestion des émotions, je vous suggère de lire l’article de blogue « Les émotions, une recette presque magique pour les apprivoiser ! » qui suggère une méthode simple et bienveillante à appliquer au quotidien qui vous aidera à développer une constance et une cohérence dans vos interventions. Maintenant, prenez une grande respiration et pensez à votre enfant quand il était un tout petit joli bébé. C’est avec cet amour inconditionnel que vous devez intervenir avec votre enfant pour être en connexion avec lui.


Article écrit par : Aurélie Lafontaine, éd. spéc., étudiante au baccalauréat en psychoéducation


Référence : Lobo, F.M., Lunkenheimer, E. (2020). Understanding the Parent-Child Coregulation Patterns Shaping Child Self-Regulation. American Psychological Association, 56(6), 1121-1134.


222 vues0 commentaire