top of page

Les questions : À quoi s’attend-on ?

Les consignes et les questions que nous posons aux enfants jouent un rôle essentiel dans leur apprentissage et leur développement. Cependant, il est facile d'oublier que leur niveau de compréhension n'est pas le même que celui d'un adulte. Dans cet article, nous allons explorer comment formuler des questions adaptées aux enfants, afin de faciliter leur compréhension et leur capacité à répondre. Nous aborderons donc les attentes développementales associées. Enfin, pour encore plus d’astuces sur comment donner des consignes claires et efficaces, consultez également notre autre article de blogue.


Des parents qui posent des questions à leurs enfants

 Les questions selon l’âge de l’enfant

 

Vers 2 ans, on s’attend à ce qu’un enfant puisse : 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question commençant par le mot-question « Où ? ». Par exemple, « Où est ton frère ? ». 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question commençant par le mot-question « Qu’est-ce que … fait ? ». Par exemple, « Qu’est-ce que la vache fait ? ».

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question opposant les termes « petit et gros ». 

 

Vers 2 ans et demi, on s’attend à ce qu’un enfant puisse : 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question commençant par le mot-question « Pourquoi ? », et nécessitant une réponse simple. Par exemple, « Pourquoi le garçon sourit ? », si la réponse est évidente.

 

Vers 3 ans, on s’attend à ce qu’un enfant puisse : 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question commençant par le mot-question « Qui ? ». Par exemple, « Qui joue avec le garçon ? ». 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à  une question commençant par le mot-question « Combien ? ». Par exemple, « Combien y a-t-il de bougies sur le gâteau ? ». 

 

Vers 4-5 ans, on s’attend à ce qu’un enfant puisse : 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question opposant les termes « plus ou moins », « un peu ou beaucoup ». 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question contenant des notions de temps comme maintenant, aujourd’hui et hier. 

  • Comprendre, et donc répondre correctement, à une question opposant les termes « long et court ». 

 

*Attention, il est important de se rappeler que les âges inscrits ici sont seulement vecteurs d’indication. Si jamais vous avez des questionnements plus précis concernant le développement de la compréhension de votre enfant, les orthophonistes de la Clinique ORpair se feront un plaisir de répondre à vos questions. Un « feeling » de parent n’est jamais trompeur !  

 

Voilà donc un bref portrait en ce qui concerne les habiletés qu’un enfant âgé entre 2 et 5 ans devrait avoir en ce qui concerne la compréhension des questions. N’hésitez pas à faire de petites expériences avec votre enfant pour voir jusqu'où il est en mesure d’aller.


Bonne découverte !

 

Aurélie Lafontaine, candidate à la maîtrise en orthophonie

Article écrit par : Aurélie Lafontaine, éd. sp., B. Éd., candidate à la maîtrise en orthophonie en collaboration avec Alex Ann Setlakwe, orthophoniste en partenariat avec la Clinique ORpair

 

Sources : 

  • Sylvestre, A. (2022). Développement normal du langage oral et écrit [notes de cours réservées aux étudiants à la maîtrise en orthophonie à l’Université Laval].

 

176 vues0 commentaire

Comments


bottom of page