top of page

La morphologie dérivationnelle pour soutenir l'apprentissage de l'orthographe

La conscience phonologique est un concept de plus en plus connu et de plus en plus abordé dans les écoles. Mais, avez-vous déjà entendu parler de la conscience morphologique ? Si les compréhensions de textes et l'orthographe des mots sont des défis pour votre enfant, vous familiariser avec celle-ci pourrait être gagnant ! Voici quelques informations pour mieux comprendre la morphologie flexionnelle et la morphologie dérivationnelle.


Enfant qui écrit

La formation des mots dérivés


La conscience morphologique comporte la morphologie flexionnelle et la morphologie dérivationnelle. Cet article portera sur cette dernière qui concerne la composition des mots, donc leur formation par l'ajout d'un préfixe ou d'un suffixe à partir d'un mot de base. En ajoutant des affixes aux mots de base, il est possible de créer d'autres mots en modifiant leur signification ainsi que leur classe de mot. Par exemple, le mot "fleur" est un mot de base. Toutefois, si le suffixe "ir" est ajouté, le nom est alors transformé en verbe (fleurir). Puis, si le préfixe "re" est ajouté, la signification du verbe en est alors modifiée (refleurir). C'est ainsi que plusieurs mots sont créés.


Pourquoi parler de morphologie dérivationnelle avec l'enfant ?


En parlant de la composition des mots que vous rencontrez dans les textes, les mots de vocabulaire ou autres avec votre enfant, vous lui permettez de développer cette conscience concernant les similarités entre les mots d'une même famille ainsi que la signification des différents préfixes et suffixes.


Une meilleure maitrise de la morphologie dérivationnelle aidera votre enfant à:

  • Mieux comprendre les mots nouveaux portant une marque morphologique dans les textes lus grâce au repérage du mot de base ainsi qu'à la signification des affixes présents dans les mots ;

  • Orthographier plus facilement un plus grand nombre de mots en utilisant les mots dérivés (mots de la même famille) afin de déduire les lettres muettes finales ayant une marque morphologique ainsi que de déduire l'orthographe de mots plus complexe en se fiant sur l'orthographe de leur mot de base.


Certains mots peuvent parfois sembler longs et complexes à lire ou à écrire pour votre enfant, ce qui peut être déstabilisant. Prendre le temps de les décomposer afin de détecter des éléments connus lui permettra de retrouver ses repères et d'être plus autonome dans sa compréhension et son orthographe. C'est maintenant à votre tour de jouer avec les mots !


Valérie Thivierge, orthophoniste en partenariat avec la clinique ORpair

Référence


Deleuze A. (2023, 9 et 10 février). Enfants présentant des troubles du langage écrit: baser son intervention orthophonique sur les données probantes (module 1).


Article écrit par Valérie Thivierge, orthophoniste en partenariat avec la clinique ORpair

267 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page