top of page

Élever nos enfants sans violence éducative : oui, c'est possible !

L'éducation des enfants est parfois un domaine complexe. Une question fondamentale qui se pose est celle de la violence éducative : que signifie-t-elle vraiment ? Malheureusement, trop présente dans la société, elle est souvent employée par des parents qui voient en elle la seule solution pour « éduquer » leur enfant. La violence éducative peut prendre diverses formes, mais, quel que soit son mode d'expression, elle peut avoir des conséquences importantes sur le développement des enfants.


Maman qui fait un câlin à son enfant, sans violence éducative

Qu’est-ce que la violence éducative ?

La violence éducative se caractérise par l’utilisation de la violence sous différentes formes :


Violence physique

Elle se manifeste principalement par des actes de violence physique tels que les châtiments corporels, les gifles, les tapes sur les fesses, les poussées, les bousculades, les saisies de bras, les secousses, les coups avec un objet et les blessures infligées à l'enfant.


Violence psychologique

Elle se manifeste par l'utilisation fréquente de menaces et de critiques dans le but d'humilier l'enfant. Faire semblant de frapper l'enfant, le priver de sommeil ou de repas comme punition, lancer des objets, frapper un mur ou une table et le priver d'affection sont également des exemples de cette forme de violence.


Violence verbale

Elle se manifeste par l'utilisation de mots visant à culpabiliser l'enfant, le dénigrer, l'insulter avec des propos excessifs, le rejeter et se moquer de lui.

 

Parfois, les actes de violence sont appliqués de manière inconsciente, souvent reproduits par les parents en raison de leur propre éducation. Ainsi, certains comportements peuvent être considérés comme banals, car ils ont fait partie de leur enfance. Cependant, comme l'explique Mélanie Bilodeau, psychoéducatrice dans son article « La violence éducative ordinaire », lorsque ces comportements deviennent récurrents, ils peuvent avoir des répercussions sur le développement affectif, social et psychologique de l'enfant.




 

Conséquences de la violence éducative ordinaire


La violence éducative peut avoir un impact sur le développement de l'estime de soi et de la confiance en soi chez l'enfant et même entraîner diverses formes d'anxiété. Comme le souligne Nancy Doyon dans son article « Un mot de trop! Encadrer sans humilier, blesser ou faire peur », la violence éducative peut également amener l'enfant à développer des comportements d'agressivité, de confrontation, d'opposition et de provocation. En réponse, l'enfant peut se créer une carapace émotionnelle pour se protéger, ce qui rend difficile pour lui de recevoir des gestes d'affection et de valorisation.


De plus, il peut devenir insensible aux conséquences et aux réprimandes, ce qui peut emmener un cercle de violence. Bien que les méthodes éducatives basées sur la violence puissent amener l’enfant à obéir à court terme, elles ont des effets néfastes à long terme sur le plan émotionnel et social.

 

Pourquoi utilise-t-on parfois ces différentes formes de violence dans l’éducation de nos enfants ?


En tant que parent, il est essentiel de réfléchir à l'éducation que nous avons reçue et à ce que nous voulons transmettre à nos enfants. Quelles sont nos valeurs ? Quels aspects de notre éducation souhaitons-nous reproduire ? Comment pouvons-nous exercer une autorité parentale sans recourir à la violence ? Il existe d'autres méthodes éducatives qui permettent d'établir une autorité parentale auprès de nos enfants. La violence éducative a peut-être été perçue comme un moyen d'être écouté et respecté, mais comme le souligne Naitre et grandir, aucune étude n'a démontré d'effets positifs liés aux punitions corporelles.

 

Comment avoir une autorité parentale dans la bienveillance ?


Voici quelques stratégies alternatives pour exercer une autorité parentale bienveillante :

  • Appliquer des conséquences logiques et/ou naturelles adaptées à l’âge de l’enfant.

  • Établir des règles claires adaptées à l’âge de l’enfant et les appliquer de façon cohérente et rigoureuse. Voici un article pertinent à ce sujet : Guide pratique pour mettre en place des règles à la maison

  • Valoriser les bons comportements de l’enfant.

  • Accueillir et verbaliser les émotions de l’enfant.

  • Accompagner l’enfant dans ses tempêtes émotionnelles afin de l’aider dans sa régulation des émotions.

  • Si vous sentez que vous allez perdre patience et crier, prenez le temps de gérer vos propres émotions avant de gérer celles de l’enfant. Par exemple, expliquez à l’enfant que vous avez besoin d’aller vous calmer et que vous reviendrez pour reprendre l’intervention.

  • Travailler en équipe avec l’autre parent. Établissez vos règles et vos valeurs familiales, puis soyez prêt à les appliquer ensemble.


Si vous avez déjà utilisé une forme de violence éducative et que vous vous sentez à court de ressources, n'ayez pas honte, mais ayez le courage de demander de l'aide et osez le changement.


Prenez rendez-vous dès maintenant en éducation spécialisée à la clinique ORpair.

Mélanie Champagne, éducatrice spécialisée

Article rédigé par :


Mélanie Champagne, Éducatrice spécialisée

 

Références/sources :


214 vues0 commentaire

Comments


bottom of page