top of page

Estime de soi : doit-on toujours dire à son enfant qu'il est bon ?

Une question que les parents demandent souvent à nos éducatrices spécialisées est : Comment favoriser une estime de soi positive chez mon enfant ? Est-ce en lui disant toujours qu’il est bon ? 🧐


La réponse est non !


enfant qui dessine

L’estime de soi est un sujet très important à discuter lorsqu’on aborde le développement socioaffectif de l’humain. En effet, l’estime de soi est un des facteurs de protection les plus importants pour favoriser un bon développement et éviter des pathologies s’apparentant à l’anxiété, la dépression, etc.


Les quatres composantes de l'estime de soi


Il faut savoir que l’estime de soi est divisée en quatre composantes : le sentiment de sécurité, l’identité positive, le sentiment d’appartenance ainsi que le sentiment de compétence (Papalia et Martorell, 2018). Il faut alors bien ancrer chacune de ses racines pour que le déploiement de l’estime de soi puisse être optimal.


Cependant, voici quelques trucs à appliquer pour valoriser chacune des dimensions de l’estime de soi :


Le sentiment de sécurité 🧘🏻‍♀️


Il est important de mettre des limites et des règles claires pour que notre enfant sache à quoi s’attendre. Il est d’autant plus important de lui offrir un équilibre de vie sain ainsi que de respecter son rythme. 👣


La connaissance de soi


Il est primordial de souligner les forces de l’enfant de manière concrète (ex.: tu es travaillant, tu as terminé tes devoirs) plutôt que de seulement dire « tu es bon » ! Aussi, on peut aborder les difficultés de l’enfant comme des défis à relever. Un autre aspect est de faire un travail de fond sur les émotions 🙃.


Le sentiment d’appartenance


Encore une fois, il faut offrir une routine stable à l’enfant et lui permettre de vivre des activités de groupe pour qu’il développe son appartenance 🤩.


Le sentiment de compétence


Ce dernier se développe en permettant l’exploration (et en évitant la surprotection, parents anxieux 😉) tout en offrant des bases de communication positive et adéquate à l’enfant.




Encore plus d'astuces


Il faut se rappeler de toujours être en connexion et en position de bienveillance avec son entourage pour favoriser un bon développement socioaffectif. Je vous invite aussi à mettre ces pistes de réflexion en pratique envers vous-mêmes pour ainsi favoriser une approche d’autocompassion. Voici quelques pistes faciles que vous pouvez implanter dans votre quotidien pour favoriser une meilleure estime de soi chez les personnes qui vous entourent :

  • Établir des règles et des routines stables;

  • Souligner les forces;

  • Favoriser une approche d’éducation bienveillante;

  • Agir en modèle positif;

  • Donner des responsabilités;

  • Vivre de nouvelles expériences;

  • Valoriser l’effort plutôt que la réussite;

  • Etc.


Tous ces aspects favoriseront l’émergence d’une estime de soi positive qui est un des facteurs de protection les plus importants dans le domaine psychosocial du développement humain ! D’ailleurs, nous vous invitons à consulter notre article de blogue qui traite de comment les difficultés en mathématiques peuvent avoir un impact sur l’estime de soi.


Aurélie Lafontaine

Article rédigé par Aurélie Lafontaine, éducatrice spécialisée et candidate à la maîtrise en orthophonie


Sources

  • Deslauriers, S. (2021). L’estime de soi, un facteur de protection pour la santé mentale dans le cadre du Grand rassemblement en santé mentale (2021).

  • Fondation Jeunes en Tête. (s.d.). Le développement d’une saine estime de soi.

  • Papalia, D. E., Martorell, G. (2018). Psychologique du développement de l’enfant (9e édition). Chenelière Éducation.

  • Thibault, M. (2019). L’estime de soi. Département de psychologie et d’orientation de l’Université de Sherbrooke.

287 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page