top of page

La métacognition en lecture

Dernière mise à jour : 16 avr.

En lecture, la métacognition est notre capacité à réfléchir sur notre compréhension. Lorsqu’un enfant est en âge de lire, il est très important qu’il développe et qu’il possède une bonne métacognition en lecture puisque cette aptitude lui permettra de comprendre ce qu’il est en train de lire. Comment aider les élèves à développer cette capacité ? Voici quelques astuces d’orthophoniste.


Enfant qui développe sa métacognition en lecture

La métacognition, qu’est-ce que c’est ?

Mais tout d’abord, qu’est-ce que la métacognition? Se poser la question permet de répondre en partie à la question! En effet, il s’agit de notre capacité à réfléchir et à se questionner sur ce qu’on lit, à réfléchir sur notre compréhension du texte et à essayer d’améliorer cette compréhension pour saisir adéquatement les informations lues. Une métacognition bien développée permet donc de se questionner sur les mots-nouveaux rencontrés et d’essayer de les comprendre, de se questionner sur notre compréhension globale en lecture et même de se questionner sur notre appréciation du texte. Ensuite, la métacognition nous permet de trouver des stratégies efficaces pour pallier tous ces questionnements et nous permet de trouver des réponses à toutes ces questions.




Pourquoi est-ce important de développer la métacognition ?

Pourquoi est-ce important de travailler la métacognition? Travailler la métacognition permet donc de repérer rapidement les bris de compréhension en lecture (c’est-à-dire de se rendre rapidement compte qu’on ne comprend pas ce qu’on lit). C’est ce qui nous permet de nous arrêter pour relire un passage incompris ou pour tenter de déduire la signification d’un mot inconnu.

Comment aider mon enfant à développer sa métacognition en lecture ?

Comment peut-on travailler la métacognition ? Voici quelques étapes pour travailler et développer cette aptitude à nous questionner sur notre compréhension :

1. Expliquer, enseigner et modéliser.


1.1. Tout d’abord, il est important d’expliquer à l’enfant ce qu’est la métacognition. Bien sur, il est inutile d’utiliser des mots complexes tel que « métacognition ». L’important est de lui faire réaliser qu’il faut qu’il se questionne lorsqu’il lit pour en arriver à tout comprendre ou à relire certains passages au besoin. On peut donc lui rappeler que lorsqu’on lit, on doit comprendre ce qui est lu.


1.2. Ensuite, donner le modèle à l’enfant est toujours une formule gagnante! En nous voyant faire, l’enfant pourra à son tour se questionner de manière adéquate et ainsi, développer sa métacognition. On peut donc lire un petit texte à voix haute en présence de l’enfant et s’arrêter pour se questionner lors de notre lecture. On peut même verbaliser ce qui n’a pas été compris (par exemple : « Je n’ai pas bien compris cette phrase… je vais la relire et tenter de bien la comprendre »). Lorsqu’on réfléchit et qu’on se questionne, il est important d’expliquer notre raisonnement ainsi que toutes les étapes de notre démarche pour en arriver à comprendre ce qu’on lit. L’enfant pourra par la suite imiter notre modèle pour guider sa réflexion.


1.3. Voici quelques stratégies à enseigner à notre enfant pour qu’il développe sa métacognition :

  • 1.3.1. S’arrêter pour réfléchir afin de se rendre compte si on ne comprend pas ce qu’on lit et régler la situation. Lorsqu’on ne comprend pas une phrase ou que celle-ci ne fait pas de sens, il faut la relire.

  • 1.3.2. Lorsqu’on ne connait pas ou qu’on ne comprend pas un mot, utiliser les images autour ou le texte et le contexte autour de ce mot pour en déduire le sens.

  • 1.3.3. Après chaque paragraphe, s’arrêter pour réfléchir à ce qui vient d’être lu et s’assurer que les éléments importants du paragraphe sont bien compris. On peut également faire un très court résumé du paragraphe pour faire ressortir ce qui est important pour comprendre l’idée globale du paragraphe. On peut aussi demander à l’enfant de nous dire s’il a apprécié ce qu’il a lu et pourquoi (cela l’amène à devoir réfléchir sur sa lecture).

  • 1.3.4. Essayer de prédire la suite des événements, la suite de l’histoire, les émotions des personnages, etc. Encore une fois, ces étapes aident à développer la métacognition de l’enfant puisqu’elles l’obligent à se questionner sur ce qu’il lit.


2. Poser des questions sur la compréhension.


Une fois que l’enfant comprend qu’il doit réfléchir et se questionner sur ce qu’il lit, on pourra alors mettre en pratique cette habileté. On pourra donc poser des questions de compréhension à l’enfant pendant qu’il lit.

3. Demander à l’enfant de nous expliquer lui-même sa réflexion et sa compréhension par rapport à un texte lu.


Jessie Fortin orthophoniste

Article rédigé par Jessie Fortin, orthophoniste en partenariat avec la clinique ORpair


Références :

276 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page