7 conseils d'orthophoniste pour préparer votre enfant à la maternelle

Dernière mise à jour : 13 juil. 2021

Saviez-vous qu'il n'y a pas de prérequis pour la maternelle ? C'est une année qui sert notamment à préparer les bases pour les apprentissages du primaire. Fiou, pas besoin de passer l'été à réciter l'alphabet ! 😉 Toutefois, les éléments suivants aideront votre enfant à bien vivre sa transition vers l'école, qu'il ait fréquenté ou non un milieu de garde. Paroles d'une orthophoniste en milieu scolaire, le préscolaire, c'est fabuleux !


1- Lui lire des histoires pour enrichir son langage et éveiller son intérêt envers la lecture. [Pour plus de détails, lisez l'article Les livres, pourquoi les orthophonistes en parlent-elles tant?]

2- Regarder des images d'école (classe, gymnase, casier, boîte à lunch, etc.) Nommer le vocabulaire et en discuter de manière positive et fière. Ce point peut être rassurant pour les enfants, surtout que cette année, ils n'ont généralement pas pu visiter leur future école. Expliquez-lui qu'il pourra encore apprendre en jouant pour ne pas le laisser s'imaginer que ce sera un travail ennuyeux d'aller à l'école!


Voici deux suggestions littéraires pour accompagner ces deux premiers conseils :


Giordani-Caffet, C. (2019). Une journée à la maternelle. De la martinière.
Llenas, A. (2019). Le monstre des couleurs va à l'école. Quatre fleuves.

3- Inclure l'écrit dans le jeu symbolique pour lui faire découvrir l'importance de cet apprentissage. Laisser des livres, du papier et des crayons ou un petit tableau effaçable à la disposition de l'enfant dans son espace de jeu. Il pourra, par exemple, consulter le menu et noter la commande en jouant au restaurant ou faire semblant de lire une recette pour concocter un gâteau de sable.

4- Développer ses habiletés sociales en l'aidant à résoudre un conflit lorsqu'il joue avec d'autres enfants. Une première étape efficace est de nommer les émotions que l’enfant vit à ce dernier (exemple: « Je vois que tu es fâché. ») pour qu’il soit en mesure de faire le même exercice par lui-même au fil du temps. [Pour davantage de trucs permettant à l’enfant d’être connecté avec ses émotions, vous pouvez consulter l’article intitulé Les émotions, une recette presque magique pour les apprivoiser! ]

5- Pratiquez le tour de rôle dans les jeux et en conversation. Par exemple, au souper, chaque membre de la famille raconte son moment préféré de la journée. On attend son tour pour parler et on écoute les autres.

6- Favoriser l'autonomie : Encouragez votre enfant à s'habiller seul, à ouvrir le contenant de sa collation, à ranger ses choses, etc.

7- Offrir de bons modèles pour que l'enfant formule ses demandes avec des mots. Par exemple: « J'ai besoin d'aide. », « Je veux boire de l'eau. », « Est-ce que je peux prendre le casse-tête? ».

* Conseil bonus: Le moment peut être opportun pour aller faire un examen visuel chez l'optométriste. Aussi, en cas de doute en lien avec l'audition ou le langage, un test en audiologie serait un bon départ!


Bon été aux futurs écoliers!


Laurie-May Langevin

Orthophoniste en milieu scolaire


En collaboration avec Aurélie Lafontaine, éducatrice spécialisée et étudiante au baccalauréat en psychoéducation

1 070 vues0 commentaire